Actualités


Soutenir Onconord

Nous faire un don, c’est soutenir Onconord dans l’ensemble de ses actions

Diététique

Imprimer    Telecharger

Pourquoi améliorer son alimentation quand on a un cancer ?
Pour améliorer la qualité de vie
L’alimentation, en contribuant au maintien d’une forme physique, peut permettre d’améliorer la qualité de vie.

Pour améliorer l’état fonctionnel
La dénutrition est source de fatigue et peut favoriser des complications propres (escarre par exemple). Une alimentation adaptée peut contribuer à maintenir la forme psychologique et physique du patient.

Pour améliorer la tolérance du traitement
Après une chimiothérapie ou une radiothérapie, la nutrition peut devenir plus difficile (nausée, vomissements, perte d’appétit, difficultés à avaler…). Aussi est-il nécessaire d’adapter l’alimentation afin de prévenir la perte de poids.

Pour réduire le risque de complication chirurgicale
Les complications après chirurgie, telles que des retards de cicatrisation, seraient plus fréquentes si l’état nutritionnel n’est pas satisfaisant.

Pour préserver sa masse musculaire
Le cancer favorise l’amaigrissement ce qui risque de diminuer les capacités du patient. Pour lutter contre cette perte de poids, il est nécessaire d’utiliser une alimentation équilibrée et souvent enrichie (voir troisième question)

Pour améliorer son état immunitaire
L’organisme qui bénéficie d’une alimentation équilibrée possèderait de meilleures défenses contre la maladie.

Pour toutes ces raisons, de bonnes habitudes alimentaires sont nécessaires. L'intervention d'un diététicien permet une prise en charge personnalisée et optimisée 

 
Qu’est-ce qu’une alimentation équilibrée ?
Une alimentation équilibrée puise tous les jours dans chaque groupe d’aliments.
  • Les produits laitierslait, laitages, fromages
    Pour leurs apports en calcium et en protéines, ils doivent être présents à chaque repas. Préférer le lait entier, les fromages blancs à 40% de matières grasses, les yaourts au lait entier, les desserts lactés (riz au lait, semoule au lait, desserts à base de crème fraîche) et les fromages à plus de 45% de matières grasses. Le lait suffit de 0 à 1 an, voire plus !!!
  • Les viandes, poissons et œufsIls sont nécessaires à une bonne cicatrisation et permettent de maintenir une masse musculaire suffisante. Mais ils peuvent être remplacés par des produits laitiers de façon intermittente.

  • Les fruits et légumesIls apportent des vitamines, des minéraux et des fibres indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Ils apportent peu de calories par rapport au volume absorbé.

  • Les féculents et le painIls sont la principale source d’énergie pour le corps.

  • Les matières grassesLe beurre, la crème fraîche et les huiles apportent de l’énergie sous formes d’acides gras indispensables au bon fonctionnement du cerveau et des vitamines liposolubles (A et D pour le beurre et la crème, E pour les huiles).

  • Les produits sucrésIls ne sont pas indispensables à l’organisme mais sont source de plaisirs et d’énergie.

  • Les boissonsIl faut au moins boire 1 litre à 1 litre et demi d’eau par jour. Principalement De l’eau mais il est possible d’alterner avec des jus de légumes, de fruits, des sodas, des milk shakes ou aromatiser l’eau avec des sirops de fruits. L’alcool, antidépresseur, antalgique et anxyolytique, doit rester convivial avec une consommation modérée.
 
Comment avoir une alimentation équilibrée en pratique ?
Il faut veiller chaque jour :
  • A manger au moins trois fois par jour (petit déjeuner, déjeuner, dîner).
  • Plus éventuellement un goûter dans l’après midi ou de petites collations dans la journée.
  • A ne jamais sauter de repas
  • A manger accompagné (la convivialité des repas permet de mieux manger)
  • Exemple de repas équilibrés
Petit déjeuner :
  • 1 boisson chaude ou froide : eau, café, thé, chocolat, lait, jus de fruits
  • 1 laitage : lait, yaourt, petit suisse, fromage blanc, fromage
  • 1 féculent : pain, biscottes, brioche, pain de mie, céréales, croissant…
  • 1 produit sucré : sucre, miel, confiture, pâte à tartiner chocolatée
  • 1 matière grasse : beurre, margarine
Déjeuner :
  • 1 entrée à base de légumes ou charcuterie
  • 1 part de viande ou poisson ou œuf
  • 1 part de féculent et/ou de légumes verts
  • 1 laitage ou 1 portion de fromage
  • 1 fruit ou pâtisserie
  • Pain
  • Eau
Goûter  :
  • 1 boisson
  • 1 laitage : lait, yaourt, petit suisse, fromage blanc, fromage et/ou un fruit et/ou 1 produit céréalier (biscuits, pain, brioche…
Dîner  :
  • Potage ou une entrée à base de légumes
  • 1 part de viande ou poisson ou œuf ou complément protidique
  • 1 part de féculent et/ou de légumes verts
  • 1 laitage, entremets ou 1 portion de fromage
  • 1 fruit
  • Pain
  • Eau
 
Qu’est ce qu’une alimentation enrichie ?
Une alimentation enrichie peut être nécessaire en cas d’amaigrissement et/ou de difficulté à se nourrir entraînant une diminution des quantités ingérées.

Il existe plusieurs possibilités pour enrichir son alimentation.
  • Enrichir en protéines (cas le plus fréquent pour le patient cancéreux)
    Ajouter aux préparations salées et sucrées de la poudre de lait écrémé à raison d’une cuillère à soupe. Il est possible d’utiliser de la poudre de protéines vendue en pharmacie à raison de deux mesurettes pour une portion. Des gratins avec du gruyère râpé, des œufs sont sources de protéines.
  • Enrichir en matière grassePour enrichir en matière grasse, il est possible d’ajouter du beurre, de la crème fraîche dans les purées, les potages
  • Enrichir en glucidesLes laitages peuvent être enrichis par de la Dextrine Maltose disponible en pharmacie.
  
Que faire en cas de perte d’appétit ?
Il faut essayez de manger 6 à 8 fois par jour de petites quantités de nourriture riches en calories. Manger, entouré de proches, dans un cadre agréable.
Les plats peuvent être rendus plus appétissants en y ajoutant du citron, du persil, des herbes aromatiques.
Un jus de fruits frais en apéritif, peut favoriser l’appétit 
  
 
Que faire en cas de nausées ?
  • Il faut favoriser l’alimentation car plus l’estomac est vide moins il supporte les aliments.
  • Privilégier les aliments froids ou frais.
  • Boire des boissons gazeuses bien fraîches en petite quantité.
  • Eviter les aliments à odeur très prononcée.
  • Eviter de cuisiner.
  • Manger souvent mais en petite quantité, lentement et de préférence des aliments lisses et épais (entremets, flan, purée, potage épais…).
  • Choisir des aliments cuits sans graisse et avec, si besoin, un peu de beurre cru après cuisson.
 
Que faire en cas de diarrhée ?
  • Arrêter le lait, les fruits frais sauf la banane, les légumes verts sauf les carottes.
  • Préférer le riz, les pâtes, les compotes pomme-coing.
  • Boire très souvent mais en petite quantité : eau, thé, tisane, coca cola.
  
Que faire en cas de douleurs dans la bouche ?
  • Préférer des plats onctueux.
  • Mixer les aliments et rajouter du bouillon, de la sauce ou de la crème.
  • Eviter les aliments acides (agrumes, fromage à moisissures, vinaigrette…) et les aliments durs (croûtes de pain, fruits durs…).
  
Que faire en cas de constipation ?
  • Augmenter la consommation de fruits et légumes.
  • Boire tout au long de la journée, éventuellement utiliser de l’eau Hépar.
  • Consommer des pruneaux ou des compotes à base de pruneaux.
  
Que faire en cas de dégoût de la viande ?
La chaleur exacerbe les odeurs. Essayer de consommer la viande froide (jambon, tranche de rôti froid, œufs durs, poisson froid). Ou bien manger des compléments protidiques tels que des quiches, tourte à la viande, quenelles….



Onconord - 10 av. Charles Peguy - 95200 Sarcelles - Tél : 01 34 29 75 63 - Fax : 01 34 29 75 27 - contact@onconord.org   |   Mise à jour : 21/08/2017    |   38200 visiteurs   |   Réalisation : Tenqi